Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 398

lundi 20 avril 2015, par Anna Jouy

Je jette la poudre, les yeux inventent le reste du vivre. L’impatience me vient d’avoir fait le tour de mes paupières. Et ce lisse taloché des sens, l’imperméable de mon cuir, l’os que je deviens… Le temps a du mal avec ma terre craquelée sèche. Tout ce qui arrive s’écoule et m’use.
Dedans c’est un paquet de graines impuissantes. j’ai dû épuiser ce qu’il y avait au bout de l’écope. Comme un drap qui flotte, l’amidon de l’amour dessus et cette raideur du lit défait

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.