Journal poétique / www.jouyanna.ch

odorant

jeudi 23 avril 2015, par Anna Jouy

Je connais l’amour à son odeur, à la prise de tabac des saules, à l’étonnement confus de quelques bulbes. L’homme croit de parfums en parfums. Vois ma main qui passe et secoue ce blé d’arrosoir. Des granules déploient l’encens de sueur. Je connais au fouissement, à la trogne quêteuse l’obscurité de son désir. Je grogne dans la soue, me vautre dans la flaque d’arômes. Il est question de l’amour, de bien sentir et de sentir bien. Le poste à soudures du midi à cru fait monter le mirage. L’invisible miracle.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.