Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 404

samedi 2 mai 2015, par Anna Jouy

A quel moment, on atteint la limite de soi ? Jusqu’où a-t-on été catapulté, jeté, bille boule balle et fusil ? Quelle énergie ? Quelle synergie ? Et quelles limites ?
Le wagonnet est sur les rails, il va en pente douce. Il engrange la force dans ses roues, ses patins. Il accumule. Et le voilà qui s’engage, qui s’élance, qui prend sa puissance incroyable. Il empile. Il entasse ses réserves de dynamite. Il va avoir de quoi avancer. Il tracera sa route. Pour ensuite gravir les collines, franchir les obstacles, les dangers qui se mettront sur les voies. Pour dépasser le dur, le difficile, le très haut. Mais à quel moment les ressources s’épuisent ? À quel moment le potentiel est rupé, écopé, usé. Je me compare à lui, ignorant vraiment jusqu’où il est possible d’aller, vers quel exploit personnel, et quel niveau d’incompétence suis-je censée atteindre ? Il y a cette impression que je peux tout et puis cette réalité que si vite le mur, l’arrêt, le final asséché.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.