Journal poétique / www.jouyanna.ch

Accueillir sa fatigue, dame sans diamant,...

vendredi 8 mai 2015, par Anna Jouy

Recevoir sa fatigue, dame sans diamant, grise blouse dans un ciel jaune. Manifeste de la peau, ravinant des écrits à la gouge. Le trait qui figure, pâleur, cernes, et la fronce frontale. Poser en modèle dans l’incognito des heures. Vouloir s’en démunir. Rien n’y fera, installation et sculpture, elle s’expose.
Alors accueillir, accepter avec le haussement des sourcils, feindre, l’inacceptable s’en remettra. Étancher ces impressions révoltantes, dommages bus jusqu’aux dernières bulles. Passer outre donc. Et puis rompre avec elle quelques bâtons… Après tout, elle écrit elle aussi et des choses bien plus marquantes.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.