Journal poétique / www.jouyanna.ch

depuis toujours me hantent des maisons qu’on...

jeudi 14 mai 2015, par Anna Jouy

depuis toujours me hantent des maisons qu’on ne peut pas finir, faute de moyens, des bâtisses qui attendent l’achèvement, soumises à des variations de finances, des maisons oubliées ou des cathédrales sans fidèles car Dieu est trop immense...

depuis toujours se cachent en moi des demeures, trop vastes, aux portes closes, au mobilier houssé pour de longues absences, des chambres inconnues, inutiles ou interdites. et quelque part, cette pièce presque vide veillant sur quelque chose qui m’est aussi précieux que mystérieux...

ce n’est que ma maison inachevée, une maison avec des fenêtres de vent vitreux, des voûtes encore nues de lumière, de longs corridors de poussière et parfois, comme des surprises au détour du propriétaire, des niches de soleil.
une maison inachevée. je la nomme ainsi car il me manquera le temps de faire, et les matériaux, et la main d’oeuvre. comme une histoire tzigane

je voyais sans doute trop grand dès les premiers papiers, les traits tirés sur la comète. je voudrais me hâter, terminer l’ouvrage, avancer les bras, agir sans me dissiper...mais voilà ce baraquement de chantier que je confonds souvent avec l’édifice.

j’aime pourtant cette idée d’errer dans l’écho des pièces vides, l’emménagement impossible, et conserver comme l’atelier une seule pièce habitable et secrète où admirer parfois le tableau à venir.


La maison abandonnée. - Image & Photo de Papi Lion de Bourgogne ...
www.fotocommunity.fr1000 × 616

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.