Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 416

samedi 23 mai 2015, par Anna Jouy

Justifier le ciel à la terre, filandres des clartés de l’aube. Il y a des jours où l’attention se porte à ces claires-voies lointaines. Itération désastre, à l’italienne, que le texte et aucun élan.
Issues de lamelles, store bagnard enchemisé dans le sens des bras ouvert. Peut-être faut-il au lieu de me lever verticale, rester allongée ? Mais la colonne de mercure indique une averse de messages. Je suis bonne pour cimenter. Certains matin, ce ne sont que des frictions entre la cause et la conséquence, le ring des étincelles, des éclats de la voix. Entre injonctions à vif et sourdines du rêve.
Matin maton, il va pleuvoir, je garderai la chambre alors, dans le rustique boîton où j’ai le souffle au pacage.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.