Journal poétique / www.jouyanna.ch

habillage

vendredi 29 mai 2015, par Anna Jouy

Ce matin a des chevelures si vertes, crudité de l’ange. Je danse l’espiègle mensonge des lumières, la main dans le dos, élégance pure.
Poignée d’engrais aux sillons du regard. Ecailler l’émeraude fertile, tout ce feuillage autour, champs de l’aube.
La chambre rassemble son tas d’ombres, chicanes de nuit.
Il faut couvrir le nu, il fait trop frais dans les bâtis du jour.
Après les essayages, j’ai encore trop de vie aux épaules et la coupe ne tient pas compte de ma courbure. L’air sapé d’un trait, décousue made in nulle part. Tout reprendre.


Essayage-dans-les-ateliers-de-la-maison-Gres-Paris-1958.jpg
www.gamma-rapho-expos.com

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.