Journal poétique / www.jouyanna.ch

j’ignore, (Nord ou Sud) où tu t’assiéras mon...

dimanche 31 mai 2015, par Anna Jouy

j’ignore, (Nord ou Sud) où tu t’assiéras mon amour, les fenêtres regardent toutes dans le recul du fusil, le dossard noir du départ.
l’absence a une vive allure de train qui passe.
le pays s’en fout, qu’il parte de droite ou de gauche : je ne retiens que le verre, la fabrique verglacée où il est dangereux de se pencher.
je mise sur une place de fête, le côte à côte du nuage. il n’y a que dans les trains qu’on peut mettre son front contre le défilé d’un paysage.
je ne me prive pas.
j’espère que le temps saura faire une osmose entre l’immobilité et la course.
j’ai le crâne poreux des rêveurs.


fr.interrail.eu3504 × 2336

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.