Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 422

mardi 2 juin 2015, par Anna Jouy

Voilà, il faut que je pousse
Du sol des racines des nœuds de charme et d’âme
Que je hisse ma couleur
Un poème réclame, pétition de ces aubes à soleils
Il faut naître par les épaules, vers le haut
La barque de sauvetage se cramponne à ton flanc
Mais c’est le canot toute entier qui grimpe sur le pont, je veux que naissent mes vides intérieurs
Que la soute de l’ancêtre éclose à l’abordage des morts
Je veux que ma parcelle invente l’horizon
Je suis d’une croissance méticuleuse, un ciel feuillu
L’arbre nécessaire de chaque matin dans la mer d’en-haut

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.