Journal poétique / www.jouyanna.ch

autre journal..

jeudi 4 juin 2015, par Anna Jouy

Ce que c’est que chercher la longueur, changer la catégorie de la parole. Passer des courtes distances -100m avec ou sans haies-à du déroulement de foulées différent. Ressens que le souffle doit s’adapter à un autre rythme, qu’il ne s’agit pas de remplir sa cage thoracique pour une apnée rapide et fulgurante, mais prendre des marques différentes, ménager des ravitaillements sous peine de perdre le nerf … Plus de javelot, sous la main mais l’usage de la semelle. Le corps écrivant puise dans d’autres réserves. Il est stratégique, il mesure, il redéfinit l’allure, s’adapte au terrain. Le corps écrivant refuse la flèche, le jet cette fois. Il n’est plus que cible, capable soudainement de rester comme dans le ralenti d’un film, au mot à mot, mille images pour ne presque pas avancer.
Repasse souvent par les mêmes endroits pour les faire adhérer à la course car l’objectif est moins de parvenir au mot fin, l’arrivée, que d’amener là-bas tout le pays traversé. M’avise que ce n’est plus la course mais cette marche déhanchée boiteuse que je pratique. Tenir ainsi dans la modération et la médiation de ma parole. Reconnaitre ne pas avoir à user des mêmes muscles. Je poursuis le roman en spirale
Et mêle outils. Carnet de notes, de passages, de structure et puis l’aplat de l’ordi. Là où il faut vraiment marcher…

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.