Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 425

vendredi 5 juin 2015, par Anna Jouy

Le canon de ma bouche fume encore. C’est le critère du volcan : atteindre une évanescence rose au- dessus du frisson
Le monde fume, aérophagie pleine de munitions dans la cartouchière du ventre ; ça tire au coup, sans calumet.
C’est une peste fumigène, la guerre et ses joujoux. Je vois que les « sérieux » jouent encore aux Indiens, que les »religieux » jouent encore aux « martyrs », qu’il y a encore des gangs de « savants » avec à leur tête des fous. Il n’y a plus d’excuse, le monde a de quoi lire et savoir. Nous sommes au 21ème siècle et les hommes malgré l’évolution de leur pensée et de la connaissance poursuivent leurs identiques jeux de massacre de préhistoire. Des millions de gens manipulés pions perdent vie, épousent détresse et brûlent douleurs. Nos dirigeants continuent à jouer de la Vie, de la Terre, pareils bornés pour aucun challenge autre que d’établir la puissance, nous maintiennent dans la croyance absurde qu’ils agissent à un haut degré d’intérêt des peuples… Peut-on le croire ! Risible !
Démobiliser la politique, ne donner aucune voix aucun crédit à quiconque prétend connaitre la voie. Je n’en connais aucun que je puisse imaginer honnête. Dire que dans ces rituels grotesques que sont les campagnes électorales on espère faire le choix d’un meilleur, quand ils n’ont qu’une seule et commune raison, celle d’être de ceux qui jouent. Démobiliser la politique, marche blanche des humains qui n’en veulent plus, qui n’en peuvent plus d’être des jouets... Des millions de gens sont sortis dans la rue pour protester contre l’intolérance et le meurtre, comme ça spontanément... Mais on l’a vu : tous les dirigeants se sont dépêchés de venir reprendre les rênes de se mettre en tête du troupeau, se faire les maîtres de la colère et les maîtres de la lutte. le monde disait non, plus ça. Mais aussitôt, sentant l’ultra danger de notre colère, les voilà qui vite reviennent prendre la main et nous dire : faites-nous confiance on va lutter ! Absurdité et monstrueuses manipulations. Laissez-nous jouer à la guerre !.
Et j’imagine que cela fera sourire. On parlera d’angélisme... Et pourtant, si l’on ose prendre de l’altitude-là où se tiennent les anges- quel monde de minus !

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.