Journal poétique / www.jouyanna.ch

boîte de...

mardi 16 juin 2015, par Anna Jouy

Cher ami,

La nuit… Certains parlent de domaine. Je trouve ça beau, ce mot qui s’applique autant aux savoirs qu’à la terre. La nuit, mon domaine… ça fait rêver, pas vrai ? Tu sais qu’elle a pour moi ses étendues de fatigues et de tâches très secrètes aussi. On appelle ça l’insomnie, qui est une campagne noire où se dressent des bornes auxquelles je m’amarre ou je noue la bride de mon imagination. Tu me vois riche alors… ? Oui, riche de tant de choses en plus, de vie en plus ? Je ne sais si je veux te parler de la nuit ou de cette faille de réveil dans laquelle il faut tomber pour comprendre à son tour. La nuit n’est rien sans ses habitants, ses solitudes, les ombres de nous–mêmes, ses veilles. Je me vois ainsi quand je vis ce détour de repos, revêtant l’ombre de moi, et errant alors ainsi pareille à l’obscurité toute autour, mais avec ce droit d’appartenance… J’entre dans la compagnie des ombreux...
la suite chez jan doets

http://lescosaquesdesfrontieres.com...

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.