Journal poétique / www.jouyanna.ch

l’aube est un cadeau

vendredi 19 juin 2015, par Anna Jouy

Cher ami,

Ce matin je le découvre...vraiment, à quel poinT d’attache tu es arrivé !! Combien de temps tu as navigué sur le web, en pointant ton regard dans nos rêves à tous, pour décrocher pour nous une étoile, une île. Cette maison d’Editions http://www.qazaq.fr/ est un joyau rare. Je m’incline devant ton amitié. Belle, limpide, sans la moindre occlusion. MERCI.
Autrefois, il n’y a pas si longtemps, la littérature fonctionnait en cercle, en groupe. Les auteurs ensemble (les artistes en fait...) se sentaient d’une communauté d’idées et de projets. Les choses de l’art se partageaient et une émulation extraordinaire bouillonnait dans leurs échanges, dans leurs soirées. Ils avaient des lieux de rendez-vous, un café, une brasserie, le salon d’une belle. Ces gens s’écrivaient, se parlaient, et leurs pensées mises ensemble formaient des échelles grandioses et qui m’ont toujours interpellée. Comme une envie de grandir et de m’élever... Impulsions de la Famille.

Sur le web, ce sont des choses qui n’existent pas, pas encore faudrait-il espérer. Pas encore dans le sens que l’on se dit que ça va venir... Ce lieu que tu as créé fait émerger une terre, une terre pour les sans-territoire, Cosaques errants. (j’aime ce mot Cosaque !) Le web, s’il apporte quelque chose de résolument neuf dans le monde littéraire,c’est l’émergence de la PAGE*, une page qui est un tout, qui est un espace complet de création. On a lu sur les Cosaques des frontières http://lescosaquesdesfrontieres.com/ une quantité de textes-bloc, de textes-page, qu’aucun éditeur (ou presque) ne trouverait intéressant de présenter sur papier... Sur les Cosaquesdesfrontières l’écriture brève, l’art de l’anecdote entre poème et nouvelles, éclot avec une ardeur et une longévité ultramoderne. Cette éclosion porte en elle un sens, une unité : l’écriture du temps, du temps tel que nous le vivons aujourd’hui.
Que tu aies créé cette maison Editions Qazaq - un logis absolument sublime !— montre que ce que tu appelles le NOYAU , mais lui et tous ceux qui sont de sa constellation - forme un cercle d’esprit, d’écriture et d’art visuel. Nous sommes différents, nous sommes éloignés les uns des autres, nous ne buvons rien ensemble, le fil qui nous lie est intérieur. Il est fait de flux numérique, de touches et de clavier.

cette isba est une oasis dans la steppe... j’aime. intensément.

*page à prendre non pas au sens du format mais plus de la fraction de temps

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.