Journal poétique / www.jouyanna.ch

rêve éveillé je te forme sous la langue te...

mardi 23 juin 2015, par Anna Jouy

rêve éveillé

je te forme sous la langue te rumine à joues juteuses. je te cause les crocs aigus. tu as le cœur assis et mon âme sur les genoux.
je mastique tes gravures, la table en est couverte. au couteau, au poinçon, à la dent de fourchette. dans le rouge acryl de vieilles augures. je mâchouille le mystère que mes yeux ne descellent. tu as dû laisser ton numéro pour me revoir. mais comment le recomposer dans ces chiffres défaits. mettre du sublime dans ces ossatures, mots, tous dépiautés là pour allumer mes paniques de fille. ne rien savoir me rend rage et chaîne.

je ferai de tout cela le parc d’acajous où s’apprivoisent les lagunes, l’écumoire épuisée de torpilles secrètes. oui, la mer est un vaste boudoir dressant sa tente entre épieux et pilotis. une chambre anodine en plein corps où rêve le substrat des femmes.
en suis-je encore ?
je ferai de tout cela un soubresaut d’armatures, une volière de rames avec des ongles courts, l’interminable rendez-vous sur le carnet de cavales. chaque fuite entre mes doigts est un sablier qui se meurt.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.