Journal poétique / www.jouyanna.ch

échappatoire

mercredi 24 juin 2015, par Anna Jouy

dessine-moi un corbeau, j’en ai assez des moutons
même gris, même brisé de ciment. découpe un battement volatil, cette humeur, même goudronnée, qu’on dirait transpirée des sépulcres. mets-moi ce vol à la page, tout charcuté de doigts, de bagues d’ergots. et puis son bruit de fenêtre ouverte, cette lame obstinée à cisailler la nuit.
dessine-moi tout ça qui se tient sur ma branche, même corneille même pigeon, ces volailles de gencives à nerfs. je n’en peux plus de ne jamais rêver, de faire mes équilibres sur le parc des ouailles et de tisser chaque nuit des laines interdites.
dessine-moi un œil de côté, un os à chanter de la plume et puis de l’air, de l’air à découcher.

je vais promener désormais ma poésie comme une maladie orpheline, ganglions de flammes et nævus. je romps la veine des enclaves éditoriales. Je sais, tu ne me reconnaîtras jamais. pas de test ADN pour retrouver mes ovules. textes-blocs dans les isoloirs, je voterai à bulletin secret les passions auto-immunes. je suis trop fière pour brader mes cheveux et les anges qui filent mon voyage. mieux vaut courser son propre silence !

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.