Journal poétique / www.jouyanna.ch

ouvrir le grand registre des paperasses du...

dimanche 5 juillet 2015, par Anna Jouy

ouvrir le grand registre des paperasses du mystère, la consigne pour deux sous d’attention et trois centimes de petits riens, la colonne des acquis, celle des déboires et ce solde en grains de fiel dans le coffre économe.
vivre la vie au rabais, janvier ou juillet, les ramassis du fonctionnaire.
ausculter, monocle frontal, les participations et les remises, le bon ordre des choses, l’assurance vie des fleurs, dividendes d’arrosoir, épargnes de parfums.
le compte y est. et s’extraire. il y a mieux dans le caillou minuscule du filon. creuser la veine modeste des choses qui ont du mal à briller. une dent de lumière sous l’ivoire d’un coussin, une galaxie de poussières - sourire et précieuses neiges de patience- l’amidon de ma paresse fige quelques mots, gel de talc et de ciment. peut-être faut-il en rester là, dans le charnier des ogresses ? et faire glissades de silence et d’oubli. déglutir sa gorge comme une cascade. joindre ses flaques jusqu’à la mer. rituel des gouttes. affréter la brindille.
s’extraire, pardessus de peau et marcher nue dans le fleuve où on va. plus s’éloigne le désir et plus existe l’eau.
si quelqu’un vous traverse au passage, ce ne sera qu’au fil des pierres.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.