Journal poétique / www.jouyanna.ch

troupeau

lundi 10 août 2015, par Anna Jouy

bien souvent écrire se résume à essorer des pierres. je distille à l’eau de cailloux des alcools qui m’enivrent raide morte et me laissent comme une toupie avant la chute. alambics clandestins à tous les débours, j’active le brasier, choc d’étincelles. des mots toujours se font la guerre et s’aboient contre jusqu’à ces flammes qu’il faut ensuite très vite enfermer dans la page... nouveau feu de brousse.

et surtout cette urgence terrifiante qui est comme un troupeau de buffles dans le ventre et qui roule roule roule. une telle force à cette fuite en avant qu’elle est tendue de pièges. j’ai mal à l’inutilité qu’il y a là, que je sais parfaitement et qui me conduit au désastre. je suis incapable d’échapper à cette migration de mon ventre vers l’extérieur.

l’air se fait rare dans la chambre. il faut alors regarder dehors où se déchaînent les arbres et leurs violons silencieux.


www.animalae.com1000 × 667

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.