Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 439

mercredi 12 août 2015, par Anna Jouy

La vie est brève. Le moulin d’un bréviaire qui balbutie les heures. Je bute, aiguille. Dans le sillon minuscule, un grain de poussière me fait barrage. À perpète le contre-ut d’un peu d’aube.
Reporter son chant à la case de l’envoi. Patienter jusqu’au lever d’aiguilles à coudre pour que reprenne l’oratorio ordinaire. Quelques envols, le chef ramasse ses vagues instruments, il s’apprête à nouer l’exploit du cœur. On sent qu’accourent des troupes ferventes, des amalgames d’ondes et de moineaux. On se surprend à s’élancer déjà, passionnée des intrigues du vent. On est poumons misaine et grand foc pleins, au déboulé vague actif. Franchement ça chante, ça module…. Cette fois on va franchir l’écueil, on va savoir le prendre de dos ce minuscule débris barreur de route. On aura la force, la puissance, l’envol…
et et et et….
La vie est brève. Le...

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.