Journal poétique / www.jouyanna.ch

Poursuivre. Se désengager de sa gangrène....

vendredi 14 août 2015, par Anna Jouy

Poursuivre. Se désengager de sa gangrène. Sortir le bras du broyeur. Tenter malgré tout de travailler, de rester sur une ligne, de ne pas échanger son besoin contre son envie. Écrire malgré tout, sans s’exposer, à rien. L’écho frappe toujours à la nuque. Les sévices du silence, les parcours cloisonnés, les groupes préfabriqués. Je n’ai jamais su et je ne saurai jamais être dans le monde. L’isolement de la vie ne peut qu’être le miroir parfait de ce qu’est l’écriture. Comment pourrait-elle se profiler dans l’alentour ? Solitude, enfermement et mutisme des chambres.
Poursuivre cependant encore un peu. Et cette douleur de se demander où est l’erreur ? Pourquoi l’erreur ? Le monde rétrécit et plus il rétrécit plus la certitude de l’extinction de voix menace. Déjà la gorge renâcle et le collet d’épines.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.