Journal poétique / www.jouyanna.ch

Le balcon...

mardi 8 septembre 2015, par Anna Jouy

.......

– C’est un mur tout en briques de couleurs. Je le vois. Je lui creuse une issue. Dit le responsable. 
 
Elle vit soudain des espaces entre les briques de couleur. Mais les dragons qui surplombaient les briques ? Que va–t–il en faire ? Comment échapper à leur regard hostile, lui, son pauvre enfant égaré, avec son cartable sur le dos ? Elle sanglota et dit à l’homme :
– Fais quand même attention aux dragons des corniches !
– T’en fais pas ! J’en fais mon affaire !
 
Après avoir troué les briques colorées, le voilà qui s’affaira à effacer les yeux du dragon des corniches. Elle suivit ses doigts des yeux. C’était comme un trait de fusain effacé et la poudre noire s’estompait dans l’air du ciel. C’est comme ça qu’on redessine un destin ?
 
Voilà qu’elle ne sentait plus les larmes couler le long de ses joues. Elle s’était assise pour la première fois sur le rebord du parapet à côté du pont. Elle prit son temps. Mais peut–être, était–ce dimanche, tout simplement. Elle n’attendait plus rien. Ni du destin. Ni de l’homme. Ni même du balcon. Son enfant, elle pouvait désormais ne plus le revoir. Il pouvait ne plus revenir. Il ne crierait plus dans ses rêves. Elle ouvrit les yeux. Elle l’entendit alors murmurer. Son fils à la silhouette familière, devenue sans âge.
 
– Ah ! Qu’est–ce que les briques sont épaisses. Pas facile le passage !
 
Cela la fit sourire. Le fonctionnaire continua de triturer, elle ne savait quoi, elle ne voyait pas ce qu’il faisait avec ses doigts. Elle rentra ce matin–là, en se disant que c’était peut–être mieux que son enfant ne revienne pas. Il aurait été tellement endommagé par le choc. Avec des séquelles à vie. Peut–être n’aurait–il plus pu parler, ni même jouer. C’était sans doute mieux ainsi. Elle a regardé le balcon. Il n’y avait pas d’employé, assis là avec son journal des destins, de la Chine des Song. Il n’y en a jamais eu.
 
Au loin, une silhouette s’éloigne, elle balaye doucement le sol. On entend le frottement des branches du balai sur les pierres.


les Histoires du Delta /Lan-Lan Huê à télécharger sur www.qazaq.fr

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.