Journal poétique / www.jouyanna.ch

Dépitée

mercredi 23 septembre 2015, par Anna Jouy

Faites- moi sortir du lieu ! De Terre ! Maintenant la seule chose qui compte est d’avoir assez de plumes pour quitter. Passer par ces phases désormais qui meulent les jours jusqu’à la plus simple farine. S’en aller au moins poudrée.
Devant soi, l’urgente clause du défaire, du démonter les patiences, du déjeter d’un dé qui annule ; il n’y a presque rien à tenir debout.
Nous avions joué avec des couleurs, toujours touché léger le papier, d’un doigt d’inquiétude, d’une phalange qui questionne… Mais soudain, soudain tout cela se bouffe, se ronge, se dévore, se dépiaute. Se défèque. L’état d’overdose, mes gestes ; l’overgame, mes pensées ; la panoplie du cri variable toutes saisons, l’inventaire des mensonges en éventail ruinant la vue, les moult palissades, les barbelés, les douanes aux clous de croix. De quoi broder le malheur… Faites-moi sortir du lieu ! Je voudrais n’avoir laissé aucune trace, l’humain marque son territoire de ses déchets...

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.