Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 477

dimanche 18 octobre 2015, par Anna Jouy

La nuit m’a jetée hors du rêve, j’ai soif d’un poème. Quelque chose erre dans ma bouche comme un désert. Comme partout où je suis, m’entoure et m’efface le non-dit, ma nuée triste. Je voudrais bien m’allonger dans le grand lit des mots, dormir dans l’haleine d’un scribe et lui laisser les soins de l’encre. Ici poussent les pilotis de l’insomnie, dormir debout. Si le murmure avait des enfants…la bouche formerait le cercle immense de la surprise, des bulles pleines de renaissance. Étrange le cahier sans lignes, si blanc, dans lequel mes mots se tordent, grimacent, sales gamins lâchés dans un terrain de jeu. Débridés qui prennent mon air. Sans ligne, sans. Une attente blanche, comme une place avant le jour, une salle avant le bal, un rendez-vous avant l’heure, l’amour sans autre.
Mais alors tout ce qui peut arriver, comment au milieu d’autres mots surgiront peut-être de petits riens étonnants, le miracle des figures qui se télescopent. Je bute le vide de la page, les lettres dedans, graines prêtes et quelque chose lève, un lierre, un étonnement. Une aube.


Voyage au départ de Brest : circuits, séjours, hôtel-club
www.sejoursvoyages.com

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.