Journal poétique / www.jouyanna.ch

exil intérieur

mardi 17 novembre 2015, par Anna Jouy

Ce sont des jours où nous peinons à nous retrouver. Nous avons laissé quelque chose de nous dehors, ou alors nous l’avons oublié ? On se rend bien compte maintenant que nous ne sommes plus intègres, que nous sommes entamés, que nous avons laissé faire. Sans que nous le sachions encore mais en le sentant pourtant par tous les pores, nous ne sommes plus que des gens troués, incomplets, emportés en partie. Nous sommes devenus les nomades, dépouillés des territoires de certitudes. Nous connaissons maintenant l’instable, l’état de réfugié, de migrant. Nous sommes dans l’exil de nos valeurs, de notre solidarité. Nous sommes en exil de fraternité, de paix, de convictions sociales car la défiance est partout. Et même, nous craignons qu’un instant de trop nous basculions dans la haine, l’indifférence et le port de la violence sur nos visages.
Nous sommes si efficacement devenus désormais des êtres inquiétés, par le jour, par la nuit, par la couleur des peaux. Le temps s’est replié sur des marges d’Inquisition. Le retour frappe monnaie à nos horloges. Oui l’obscur nous mange et nous ravit, plus friables que jamais.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.