Journal poétique / www.jouyanna.ch

danse

samedi 21 novembre 2015, par Anna Jouy

Qu’entendre ? Un drapeau frappe et rompt le vent et l’horizon zoulou lève la poussière. Danse des bois que l’on tape, heurte et gifle. Ce sont les arythmies de ce temps.
Mais l’amour entre aussi parfois dans l’espace par des transes d’épouvante.
Je soulève mon corps des élans de la tribu, les indiens monopolisent le miracle à coups de poèmes autour du totem. Je réclame à mon tour la poigne de nouer à ces exécutions mes projets d’amour. je serre les coudes. Je hisse la cage.
Dans ma tête un jour est entrée la graine libre. Je veux tasser fermement le bonheur, sous mes pieds qui paradent, pour éveiller le germe d’une essence inouï.
Le sol entend ma voix obsédante. Il se fend sous l’exigeante supplique : la pluie, la pluie bienfaisante.


Najwspanialsza narada | Fajsławice24.pl
fajslawice24.pl

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.