Journal poétique / www.jouyanna.ch

après...

mercredi 25 novembre 2015, par Anna Jouy

le poème, je cherche ; ce jour le fuit. je ne suis qu’une colère porteuse d’ombre.
le ciel à la frange si basse que la nuit me tombe sur les yeux.
à l’angle de la fenêtre, ça disparait, s’éclipse, s’écroule, je ne vois plus rien, trou de vers où le souffle serpente et se cache. le temps me plie, froisse et je bredouille le labyrinthe, perdue.
je te cherche parole consolante, mains, bras ouverts.
j’interroge la lampe, les larmes aussi un peu, les papiers tout autour. c’est un lieu où les idées volent et giflent, - l’épiderme du cri, que je m’arrache, que je m’extorque - et puis qui tombent à terre.
je le cherche il y a urgence
je suis sale de mots, de coup pour coup, de son absence. le poème, son sésame. l’exercice salutaire que c’est de parfois pouvoir psalmodier avec son ange.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.