Journal poétique / www.jouyanna.ch

ciel

mardi 1er décembre 2015, par Anna Jouy

Il me faudrait toujours commencer par le ciel… Quelques mots qui ouvriraient un peu, entrebâillant la porte, comme on frappe et demande la permission d’entrer. Commencer avec un rituel, par un salut, un en-tête. Certains d’ailleurs le font depuis toujours, leur envoi s’ouvre sur …
Moi, je me demande le temps qu’il fait… Si souvent avant de commencer à écrire, je cherche à savoir si le ciel est d’accord. Oui, je me questionne, est-il là ? Du bleu, du gris, du noir, cette grosse tache de couleur ou de nuit qui se penche sur mon épaule et me regarde écrire, approuve-t-elle mes mots ?

Commencer donc par le ciel, en marquer les limites ou alors les effets. Dire il fait…beau, sale, météo tiède ou chaude, -qu’importe- ce qui reviendrait à dire si manifestement en somme ce que je ressens ou suis. Ce temps -là, comme moi- même, entièrement.

Hier, en rentrant, derrière un mur sombre, le soleil disparu saignait encore d’autres plus légères nuées. En écrivant ça, j’aurais presque tout dit de mon état d’esprit.

Ce matin, sous le noir, la lune était si lointaine et si puissante aussi que les nuages semblaient être comme des œufs de lumière. J’avais un sentiment de profondeur, une beauté qui me soulevait un peu du sol. Le ciel était superbe.
Ne serais-je pas allée à l’essentiel de le mettre dans mon journal ?

Il fait blanc en cet instant. Un lait tiré d’Est en Ouest... Je flotte sans accroc.


Denis Darzacq ?

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.