Journal poétique / www.jouyanna.ch

Loin

samedi 26 décembre 2015, par Anna Jouy

Loin… je t’appelais ainsi.
La distance qui demeure entre ceux qui s’aiment est une éternité. Nous avions l’amour à la chevillère infinie. La Terre n’y aurait jamais suffi.
J’ai ceint pour toi le ruban d’une ellipse. Du cercle, disais-tu, du cercle ! Je me croyais presque planète. J’étais météore, c’est déjà quelque chose.
Je te courais après mais n’a-t-on jamais vu qu’un caillou, même lancé d’une fronde fantastique, fasse autre chose qu’un trou dans l’eau ? Je l’ai percé l’étang où tu cachais ton ciel.
L’onde est partie aussitôt. Jamais elle n’a cessé. Loin… maintenant donc où tu es.


Très loin de « Moby Dick » - Le Temps
www.letemps.ch

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.