Journal poétique / www.jouyanna.ch

labeur

samedi 2 janvier 2016, par Anna Jouy

Je vis dans un jardin sans remise. Tous mes outils sont à l’air du temps. A la glèbe, à l’eau.
Je bêche au courant avec des dents qui brillent.
Le sol lui-même m’échappe ne cessant de reporter ses frontières. Je suis le fil de saison
C’est la Terre qui m’embrasse, plantant en moi des griffes et des grelinettes, secouant les fumures. Elle espère me produire,faire de moi un bouquet. Je dois renaître bientôt. Je patiente dans la nuit encore top lourde pour que je lève. Bientôt arrivera février, entre les mottes grasses de mes épaules. Je monterai, avec mes seins de rhubarbe et mes lupins tendus. Je tremblerai de la fièvre nivéole... Je renaitrai.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.