Journal poétique / www.jouyanna.ch

avant la nuit

lundi 18 janvier 2016, par Anna Jouy

c’est un jour à pousser la mort dans une brouette de jouissance, bien calée, fesses au gel d’un gentil tombereau de grêles. elle attendra encore un peu, j’ai le bras mou pour la tâche ultime tiens... un soleil, comme un dôme qui trouve son église après avoir essayé toutes les casseroles du monde

soleil, broussailles de lumière, j’en ai partout qui fait des zébrures et me sectionne l’âme aux quatre coins, parce que ça hache la peau.

je m’affole de la blancheur, monde interdit, fausse croyance. je cligne de l’œil, c’est l’accommodement naturel des espèces incompatibles. "cameleone adaptabile".

je vais en avant dans la direction de la nuit. tu es dans mon dos. comment nous faire des enfants ou à peine un vrai poème, avec une telle mauvaise volonté de l’astre des chaleurs ? je porte Isis à la boutonnière, vache et lune et toi tu craques sans fin des allumettes, tes zestes de lueur.

mais je m’assieds, je prends mon bain de soleil. faudra me féconder par la bouche et les lèvres, lui dis-je.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.