Journal poétique / www.jouyanna.ch

trois couleurs...

mardi 19 janvier 2016, par Anna Jouy

Quelqu’un, ce matin me dira quelque chose de beau, une phrase entière ou alors une ébauche, je m’y attends, je guette. Je me suis postée, là où il faut, aux portes de l’attente. J’ai mis ma belle robe, coiffée mes jeunes cheveux, au cou la chaîne en or de toute ma jeunesse et d’une pierre venue des étoiles. Je suis parfumée. Tous mes sens sont en alertes. Je peux attendre longtemps. Je veux attendre, longtemps. Je veux trier le temps, les paroles, le bruit. Quelque chose de beau risque de m’échapper, de couler entre les fleuves du vacarme. Il faut veiller. La garde est précieuse, elle est l’antichambre de la merveille. Il n’y a rien qui ne puisse advenir sans que je sois là, me montrant en plein désir. Et je veux que...

la suite sur http://lescosaquesdesfrontieres.com...

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.