Journal poétique / www.jouyanna.ch

vertical

mardi 19 janvier 2016, par Anna Jouy

lampe frontale. chakra spéléologue. toujours fendre la nuit par les cornes. arranger ça, l’ "aguiller" à l’occiput par derrière les oreilles et me mettre en position grand phare. me dresser ainsi dans les vertiges tout noirs, à la recherche du diamant brut ou d’une Vénus à l’auroch, peinte pour l’aventure.

balayer les stalactites-mites, les fontaines de calcaire, les pierres qui tiennent maintenant sur l’eau dans leur marmite glaciaire. que des images que je me fais en fermant paradoxalement la lumière. (joli non ? fermer la lumière...)

ça va comme ça un moment avant que je ne ressente le poids de la montagne, l’oppression de viscères. je ne descends jamais vraiment jusqu’à l’inconnu. j’arrête mon acrobatie périlleuse à la limite du déjà vu, alors que je sais pertinemment que tout un arrière monde m’attend.

je n’ai pas l’esprit assez poussé.

peut-être me serait-il plus simple de paramétrer les horizontales et de laisser ces histoires de verticalité à d’autres plus ange ou plus démon.


1)

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.