Journal poétique / www.jouyanna.ch

lessive

samedi 23 janvier 2016, par Anna Jouy

me laisse tremper

les sentiments ont croûté, fine étoffe de gelures à briser au sortir du corsage. zone prélavage. faire avec une patience impeccable l’engramme du souvenir, compter ses taches.

comme si des marqueurs mots dits avaient établi quelque chose de nous.

me laisse au rouissoir. des fleurs bleues de petite fille sortira peut-être un lin privilège. me laisse filer couler. serai parfaite étamine à filtrer des calculs, des cristaux sales qu’on décompte après de grosses douleurs.

me laisse tremper dans la housse mièvre, en deçà des tissus conjonctifs, superficie nerveuse, toujours électrique à sursauter au moindre bruit.

mènerai ensuite tambour battant ma boxe haute couture. taper frapper poings mécaniques indispensables. extirperai le vécu pour le suspendre à des bulles de savon. léger léger.

espérerai alors une inondation et viendra la dissolution calme de nous et des restes de nos noces.

je ratisse convaincue mes hardes par lanières

brouette de petits pas parmi la rocaille

malléoles souples sur mes aiguilles

jusqu’au bassin

c’est toujours le déhancher du vivre ivre.

je suis un projectile à ogive suicidaire

mais enduite du flux de l’aurore

quand je franchis le cap du premier blanc qui passe

je ne cherche plus que mon binôme

et accomplir ma fausse guerre.


1)

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.