Journal poétique / www.jouyanna.ch

de la tête rebelle

mercredi 3 février 2016, par Anna Jouy

Je ne sais plus.
Coiffé le fil d’oubli, un bigoudi sur les cornes de la lumière. Une échelle frisotte mon fin cheveu. Autour du doigt, les gouttes de la brume. Je dévisse parfois dans le sens contraire. Là-haut.
Mes mots bredouillent comme tremblent les flaques de la route sous les phares. Eblouies petites cailles chassées, je ne connais rien au gibier qui vole. On dirait que la parole s’enfuit et saute des sillons.
Fil d’oubli le grain, d’oubli l’esquille, d’oubli, dans les moires mitées de ces gouilles la route est trouée d’écailles et de poissons. Là-bas.
Mon crâne essaie sans doute de conquérir un nouveau chapeau. Il force ses auréoles et Saturne rit, me laissant à mes restes d’électrodes, avec au bout de la langue qui bégaie, la pince à sertir les alvéoles de mes papilles


dali

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.