Journal poétique / www.jouyanna.ch

le temps de dire

mercredi 10 février 2016, par Anna Jouy

Bien avant que je ne doive vraiment rendre mes images, combien de poèmes et de paroles revenues à la poste restante ? Poésie à cultiver le vent et le désert. Fléchée bien avant ; c’est écrit dit-on mieux. Est-ce un temps à se taire ou alors à chanter en chœur, bruit du troupeau qui ânonne ?

Je mets la pompe en route. Puiser à la pédale, l’air et le battement de ventre. Le jour passe par les guiboles, le massage des grands fessiers- et les petits on en fait quoi ?- chercher en acte l’éveil, mettre en maux le verbe matinal. Pédaler, essouffler, essorer les poumons. Qui a dit qu’on parlait mieux après l’effort ? Et lâcher son bol de nuit comme tombent les flocons de cette avoine et les fessées. Les lèvres à l’estomac ou le contraire. Je sors par la porte, sans rêve à mettre au tapis...

La suite sur...

http://lescosaquesdesfrontieres.com...


picas
sara picazas

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.