Journal poétique / www.jouyanna.ch

portails

dimanche 14 février 2016, par Anna Jouy

J’aime mourir en vidant d’un geste les porte-manteaux et ce cirage au cuir de l’ombre
J’aime mourir la tête dans son nuage de feutre
J’aime mourir sous des porches écorceurs
J’aime mourir clé en main
J’aime mourir affamée, affinée, dans le chas d’une miette de pain
J’aime mourir à la rampe, de l’île au bateau et du bateau à l’île
Mourir pour quelqu’un d’autre
Mourir sous silence, envolée de muscades
Mourir de main à main
Mourir à la mort-mort, de bon droit, des eustaches de papiers pour la défense
Mourir avec faveur, dans le loisir du temps

Il y a des portes, des naissances ouvertes
Et la vie derrière toi ferme boutique
Il y a des portes, tu franchis
Tu nais par les pieds, tu es poète

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.