Journal poétique / www.jouyanna.ch

la vue

mardi 1er mars 2016, par Anna Jouy

Ce très proche, le nez dedans la si petite mesure de la vue. L’œil fraternise avec la matière à s’en dévoyer. Il devient lourd de sable de limon. Lourd des structures caverneuses du puits. Rien ne le déleste. Il se charge à détours de noirceurs différentes. Il inventorie obligé le souterrain. En décompte les parcelles les miettes les bouts de ficelle. Il construit le mur de matériaux faits autant d’obscurités et sons et de rugosités. Les dimensions gigantesques de la proximité. Le regard ne prend jamais de distance. Il grossit l’élémentaire jusqu’à l’obnubilation. C’est une hypnose insoluble. Le trou est fait sur mesure. Il est cousu autour de soi comme une toge de pierre. Et l’œil dans accouplé à de petites saillies des tessons de magma des alvéoles. L’œil radar en direct avec l’envoûtement de la citerne. Et la vue qui croise ses rayons comme les ligaments du savoir.
Puis parfois basculer le crâne et chercher une autre direction. Le bas l’assise trempée ou le haut. Un ciel bleu passe et enrubanne mon chapeau


extrait du Livre de l’impossible aimer

hypnothérapeute Praticien en psychothérapie gif sur yvette Essonne
www.psycho-hypno-gif.com

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.