Journal poétique / www.jouyanna.ch

citerne

samedi 5 mars 2016, par Anna Jouy

Le puits c’est cette eau de sable et de glaise percée dans les croûtes herbeuses, un orbe qui s’enfuit sous le silence des pierres. Quelqu’un a jeté le ciel dedans et les ondes du puits courent désormais de racines en racines.
C’est la révolte immobile du jeu des lunes. Ici s’arrête l’étonnée, bouche sombre d’un œil ou des ventres qui ont mal.
On vient y boire les moires figées de l’enfant. La source est comme un gobelet de souvenirs, on vient y déposer sa soif, un sou rochet dans l’ombilic de l’âme.
On y descend un seau on remonte des clés et les portes nombreuses pendues à vos trousseaux gardent jalouses les bagues envolées.
C’est le fil du vertige, on tombe de terre se fracasser sur les tertres du soleil.
Le puits c’est ce bruit de citerne que fait l’angélus du sang. La mer se prend pour une plaine qui meurt à vos oreilles, l’étendue est à la motte et la voile une paupière sur les vis du nuage.


extrait de plus

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.