Journal poétique / www.jouyanna.ch

tatouage

samedi 12 mars 2016, par Anna Jouy

C’est un homme gravé. Le dos enduit de paroles encré d’images. Ses jours imprimés à la feuille de peau, lithographie de chair et de piqûres. C’est un arbre qu’il a voulu longeant ses vertèbres, un espace qui dessine son souffle sous la main de ses amantes, étendue rouge verte et rose de ciels ; son arbre intérieur est à la fenêtre.

Je contemple l’homme gravure, son essence libre sans retour qui le dresse partout arbre qui marche. Toute sa vie sera pour lui ces saisons de l’âme qu’il a un jour mis à découvert. Jamais il ne se dépouillera mais toujours, ramené à ce moment où il a scellé, gravement, la présence qu’il abrite. Son corps loge un arbre vaste violent. Ce qui s’y cache ne saurait se dévoiler, le secret demeure, ce sont ces grouillements, les vaisseaux de la sève et l’immense prière qui dort toujours à branches tendues. Dans son dos, il a transformé sa peur en arbre fier.
Parfois il oublie, il est du côté des haches et des scies. Et soudain, quand il sent tremblé la haine et la colère, ce mal de dos, comme un arbre qui se brise.


tatouage_arbre_02.jpg
www.mistertatouages.com

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.