Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 531

vendredi 18 mars 2016, par Anna Jouy

Que partageons-nous, petit maigre ? La nappe crème de la fin de la nuit autour de nos cous d’ogres ?
Le vorace gèle à nos lèvres. C’est une grande communauté de silence. Je fraternise de poussières mais le rêve reste dans mon dos comme les doigts cachés du jeu. Mon sourire derrière la tête, une idée comme une autre. Ce que nous partageons sera toujours une frontière, - pauvre petit Trump de bazar ! -une douane vivante, la limite exquise où ta langue et la mienne se tètent et s’estiment, zone bleue, un tampon d’amour encré à la paume.
Estampillés, (prononce ça en mâchant bien les syllabes) ?
De ton dos sortent des miracles qui mitraillent les artifices et ma traine tire le chalut de l’univers. Nous mettre face à face élargit nos arrières, tu restes mon secret. Nos épousailles ne sont que des papiers cadeaux. Entre nous, noué à la gorge le bavoir du matin : il gèle, le pays est blanc. Demain je sors la nappe à carreaux.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.