Journal poétique / www.jouyanna.ch

le poète

dimanche 3 avril 2016, par Anna Jouy

déjà je place ton nom du côté désuet du lilas
une relique, une écharpe en fibres de vers
je me contente
c’est bon que j’apprenne du fléau et des meules à moudre par contumace
la mort
qui me laisse belette et quadrilles une histoire levée au filet
hélitreuillée de frênes et de vignes
de palières en échelles
toujours pourtant tes mots grignotent le tempo
décélèrent en virtuose dans mes silences
où convergent des soleils sur patène
à l’heure d’éteindre la lumière
mais n’aie crainte je ne t’oublie

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.