Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 537

samedi 9 avril 2016, par Anna Jouy

Le poème se tait. Ce n’est pas l’heure. Le ciel avant se retire, comme un calligraphe japonais qui va cracher son encre, le feu noir.
Il recule dans le silence, un élan, il tire sur l’élastique et son petit caillou de lumière - soleil balistique - va bientôt quitter la fronde. En ce moment, juste avant que je ne m’endorme à nouveau, la nuit tend la corde.. J’écoute le silence que fait une idée qui va jaillir..

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.