Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 541

lundi 25 avril 2016, par Anna Jouy

Lentement le silence me dépouille, les couches de la nuit cachent un os au milieu
Le cœur est un membre mécanique. Il bat les horloges du reclus.
Lentement la haine sournoise, gratte et frotte ma pierre.
Elle mangera demain le feu que je couvais.
Écrase entre ses doigts les nuées d’étincelles et m’envoie à la gueule sa lance de poussière .
Lentement le bâillon me bourre de nuages, les étoffes épongent tous mes cris. On frappe mou, des coups à la sourdine.
On use mes révoltes jusqu’au petit accroc.
Lentement le taire frappe des clous au cœur de chaque geste, une perce de noyade jusqu’à la fin des mots.
Lentement ça rampe, se glisse comme des entorses au cou de nos quelques oiseaux.
Je ne suis que les trous de mon ombre, des œillets vides dans le crâne du vent.
Ma langue durcit déjà, pétrifiée.
Je regarde le silence au garrot.

< >

Messages

  • La haine est une façon presque vitale ou naturelle de lutter contre la nostalgie amoureuse, mais c’est aussi la plus détestable des défenses une fois qu’on a compris sereinement comment elle nous piège et vers quoi le ressentiment nous entraine. Les déceptions amoureuses y compris en politique fabriquent parfois des monstruosités individuelles ou collectives d’où la responsabilité des élus de ne pas décevoir leurs électeurs ou de ne pas entretenir des illusions ou des promesses hors d’atteintes qui feront le nid des démagogues et des gibets publics, comme toujours.

  • merci de ne pas REDUIRE ce texte à une déception amoureuse ce n’est pas du tout ce qui est en jeu .
    il s’agit d’imposer le silence, de faire taire et de bloquer la parole... il s’agit d’inspiration , de penser, de dire et d’expression. il s’agit de créativité.

  • Disons que votre texte pouvait évoquer un processus connu de réparation universel et aussi quelque chose de montant qui est dans l’actualité de notre temps. Il est possible de se tromper sans avoir tort et de se taire ensuite, donc.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.