Journal poétique / www.jouyanna.ch

critique

jeudi 5 mai 2016, par Anna Jouy

http://www.recoursaupoeme.fr/critiq...

Ça y est la nuit est sèche”

Le nouveau recueil d’Anna Jouy, paru aux nouvelles éditions Alcyone, recréée récemment par Sylvaine Arabo, après l’aventure des éditions de l’Atlantique est placé sous le signe de la lune et du petit jour qui vient. De courts textes en prose, sont encadrés par deux poèmes en vers libres qui ouvrent et ferment le recueil sur l’ordinaire des jours, “ Les poissons du ciel perdent leurs lisses écailles / ce sont pourtant des jours sans arêtes” ; et le désir de “se faire la belle”. Ce sont là les derniers mots par lesquels se termine le recueil.

Chacun des poèmes en prose se présente comme une vignette, saisie devant la fenêtre, au bureau, alors que l’aube se fait attendre, dans ce moment qui est chez Anna Jouy le moment du rituel de l’écriture, du face-à-face avec la nuit, du face-à-face avec le jour inconnu qui s’annonce. Du titre, l’écriture a l’acidité parfois poignante ; mais aussi des éclats d’autant plus intenses qu’ils sont piquants ou brefs, cette lumière du citron posé dans la coupe où sont rangés les fruits sur la table du salon.

Il y a de la rondeur, de la douceur aussi ; des jeux de mots qui font sour....


Pascal Meiplat poète
Site Recours au poème

< >

Messages

  • Je me suis procuré ce recueil... Et même plusieurs, avant de l’avoir lu, me fiant à tous les écrits précédents, pour en offrir aux êtres qui me sont précieux, qui ont l’esprit agile et la soif de pénétrer un univers poétique particulier qui vous empoigne, vous ravit, vous enlace ... Et ces mots sont bien insuffisants...

  • J’ajoute que face aux blogs prétendus poétiques complaisants qui s’affichent ici ou là suscitant flatteries et autres sucreries, ce blog tranche ; on ne pénètre pas immédiatement dans une œuvre d’art ou rarement, il faut apprendre à y cheminer ; ainsi de Proust, de Virginia Woolf...Il faut apprivoiser aussi les écrits d’Anna Jouy, mais alors...Quelle force vous gagne !

  • Pascal Meiplat et Anna ont si bien dit
    que humblement me borne à approuver
    (mais avec chaleur)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.