Journal poétique / www.jouyanna.ch

ennui

mardi 10 mai 2016, par Anna Jouy

On pourrait se tenir aux fenêtres
S’y encadrer
Et demeurer
Comme en sa maison
Aux loges évadées
L’ennui décroche les volets
On baille de l’ombre en pluie d’échelles
On pourrait tenter nous aussi de labourer la lumière
Faire des sillons de jalousie dans la terre de notre chambre
Des copeaux d’air traversent et volent
Les fleurs décidément se lâchent
On suit leurs exodes nomades
L’attente pousse au galop des semaines
On passe la main
Dessous la paume, un baiser vert gazon

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.