Journal poétique / www.jouyanna.ch

Je cherche ma blessure, la singulière ligne...

dimanche 22 mai 2016, par Anna Jouy

Je cherche ma blessure, la singulière ligne qu’on a cousue – qui ? le temps, le réel ou le rêve ?- avec une plume en os de ciel, dans un coin inconnu de mon corps. C’est la chair qui a jeté dessus des sacs de sable, le gravat quotidien dont la douceur aussi. Et je suis une butée sur un mal.
J’ignore s’il vaut la peine de souffrir, s’il y a du sens à produire des veines comme des racines qui empoignent. Mes jambes sont écrites, mes yeux et même le dessus de la main. Mais que pourrais-je demander encore puisque c’est là que je retourne le caillou de souffrance et là, soit au sol soit dans le tissu dur de ces stases, que se terre la beauté. Je cherche et qu’on ne tente pas de me voler cette petite misère, ou je ne serai plus qu’un champ morne de pissenlits. Je n’ai rien à vivre. Le présent est une fraction de l’air. Le futur est inexistence. Seul l’arrière –pays est encore car il est la blessure, le caillou et la beauté.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.