Journal poétique / www.jouyanna.ch

sortie de cadre

vendredi 27 mai 2016, par Anna Jouy

Alors à la fenêtre, je tire le ciel dans son embrasse.

Il y a derrière un filon de moutons noirs, élevés bio dans des bars de tristes mines. La chaleur brode leurs pompons de bière avant l’orage. Ce sera une averse ivre. J’ai soif.

Je tire le ciel, il se froisse, comme la mer les dimanches de promenade. Plis sur plis dénouant des mouettes. Et j’imagine dans ce bleu tissu des oisillons et leur pique nique de mouches faire des frissons sur l’ombre.

J’ai mesuré le lé de l’horizon. Pas plus grand que mes bras ouverts. Au comptoir des étoffes, la vendeuse m’avait fait une remise. Pour en finir avec son coupon de terres.

< >

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.