Journal poétique / www.jouyanna.ch

mercenaire /6

lundi 25 juillet 2016, par Anna Jouy

Droit fil de la cendre
Label monocorde, une ligne sur le sol, dans les tissus de la poussière. Ce qui tombe de moi désormais est la filasse noire des tisserandes de la fin.
Chaque revers.
Nous sommes femmes dans les variétés innombrables du spectre. De nous s’effilent les carnations, d’une invisible blancheur à ces émeraudes et opales, du sang à ces fissions bitumeuses, quand tout en nous n’est plus que combustibles morcelés.
Je porte en moi des nappes sombres et l’essence du feu, le creuset mystérieux des transfigurations. La vie du noir intense retrouve ses origines, je meurs je meurs, iris coulant le long des tiges des hommes.
Je vais déposer mon baiser obscur à la souche première.
Sous la terre je pleure. Je pleure, pénétrée.
Elle et moi, dans le pacte éternel des saillies.


extraits hors suite

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.