Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 616

samedi 13 août 2016, par Anna Jouy

première nouvelle nuit qui boîte.

la route reprend ses encoubles ordinaires.

quand le sommeil tombe à son point culminant de lumière

j’ouvre l’œil

munitions de cloportes l’inquiétude grouille

je compte le temps sur les doigts, monôme vacillant.

j’épuise les questions

il s’agit de redresser la courbe de l’ennui, de redresser la tortueuse échelle de mon corps simple.

déposer debout.
je me dresse et tombent une à une les perséides du souci
quelques poignées de chevelure lentes grises

je me lève et bientôt chauve de mon rêve, je serai.

< >

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.