Journal poétique / www.jouyanna.ch

sans

vendredi 19 août 2016, par Anna Jouy

Je n’ai pas le goût de l’ordure, ma colère est un chardon intérieur qui pousse et me bleuit le dedans, tout en ciel de silences
Pas l’envie de la frappe, de la main qui claque et tire ses doigts comme des sagaies, mon tir profond profond s’enfonce dans les antipodes du crime
Aucun besoin de sang, de trier mes mots parmi les obus et les calibres ; je ne suis pas la munitionnaire de verbes projectiles. J’ai le poème auto-immune, il perfore mon drap, laissant sur mon lit les dentelles de mon sang
Il n’y a sur moi qu’une seule cartouchière, celle des cigares du nuage.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.