Journal poétique / www.jouyanna.ch

journal de l’aube 624

lundi 5 septembre 2016, par Anna Jouy

Je me surprends à vouloir secouer des choses impossibles. Le matin serait une veste de poussière, l’aube une nappe couverte des panures du rêve. Je me surprends à vouloir passer la main sur la table, égailler les pièces du puzzle, rompre l’image. J’aimerais changer les gestes de place, comme on déplace les meubles, mettre le désordre à l’ordre du jour. Quelque chose qui sorte des gonds ordinaires, détrousser le confort, tout ce qu’il faudrait pour la surprise d’être encore maître de vie dans le corps qui m’abrite. Je me surprends à chercher une clef de mensonge, une excuse, à vouloir déposer là quelques mots comme monnaie d’échange. Consolez-vous de ça, je m’éclipse dans les séismes quotidiens d’un autre voyage. Fuir ou enfin suivre un vrai filon.

< >

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.